A Scarf, A C.V., and Periodicals by Tan Lin


Vernissage lundi 16 octobre de 18h à 21h
Exposition ouverte du 16 octobre au 4 novembre
Du jeudi au samedi de 15h à 19h
Ou sur rendez-vous au +33 6 70 17 13 38


Il y a bientôt cinq ans, nous avons décidé avec Pierre Paulin d'organiser une exposition à Treize pour faire découvrir en France l’œuvre du poète new-yorkais Tan Lin. Le projet fut reporté plusieurs fois pour diverses raisons. Les années passèrent et les interlocuteurs, autour de nous, finirent par se demander si Tan Lin existait vraiment. N'était-il pas ce qu'on appelle une arlésienne, le personnage crucial d'un récit qui, pour une raison ou pour une autre, demeure invisible jusqu’à la fin de l’intrigue? Il fallait se rendre à l'évidence. Au fil des années, Tan Lin était devenu une figure spectrale et vaporeuse appartenant à la même famille que l'espion George Kaplan, Dieu ou la femme de l'inspecteur Colombo.

Nous avons fini par comprendre que cette labilité s'inscrivait dans l’œuvre même de Tan Lin – une œuvre qui déroute celui qui décide de s'y plonger et se dérobe sans cesse. Imprégnée par l'instabilité de la masse textuelle et anonyme que constitue l'univers numérique, la bibliographie de Tan Lin ressemble elle-même à un labyrinthe composé de renvois, de retraits, de détours, de citations et d'appropriations, d'exégèses et de modifications, comme si chaque livre en cachait un autre. Comme si, également, la notion même d'auteur – mais pas sa sensibilité – se dissolvait au sein de ce système de poupées russes bibliographiques.

Comment pouvions-nous aborder cette instabilité au sein de l'exposition que nous préparions? Il est apparu, en fin de compte, qu'il fallait que nous partions de l'exhaustivité absurde de son curriculum vitae si nous voulions avoir une chance que la présence de Tan Lin se matérialise à Paris...

Gallien Déjean

///

Profitant de la présence de Tan Lin, quelques événements ont lieu à Paris pendant l’exposition. Il participera le 19 octobre à 19h30 à une discussion au Plateau en compagnie de François Aubart et Maxime Boidy, dans le cadre de l'exposition Boom boom, run run de Pierre Paulin. Après la rencontre, Tan Lin interviendra le même soir dans Subpoema, la nuit de stand-up poétique organisé à Treize de 21h à 6h du matin dans le cadre de la foire Paris Internationale.